Citation :

« La seule révolution possible, c’est d’essayer de s’améliorer soi-même en espérant que les autres fassent la même démarche ; le monde ira mieux alors ; crois-moi, c’est le seul chemin » Georges BRASSENS

Définition de l'Eutonie

Vous êtes ici : Accueil > L'Eutonie > Définition

Le terme « eutonie » est formé des racines grecques :
  • « eu » : juste, bon, harmonieux
  • « tonos » : tension, tonus.

Gerda Alexander (1908-1994) a choisi ce terme pour mettre en évidence l’effet de son travail corporel sur l’organisme humain.

Séance d'Eutonie en groupeGerda Alexander définit l'eutonie comme « un état d'équilibre dans lequel toutes les parties du corps seraient conscientes à un même degré de tension musculaire, en harmonie avec un équilibre neurovégétatif ». Cette pédagogie est développée dans le contexte de notre culture occidentale.

Gerda Alexander est la fondatrice de cette approche introspective corporelle qu'elle a développé dans les années trente et qu'elle a nommé « EUTONIE » en 1957.  L'eutonie recherche l'équilibre harmonieux du tonus musculaire dans le mouvement. Gerda Alexander utilise entre autre du petit matériel facilement disponible et pratique dans son utilisation. Que ce soit les balles de tennis, les bambous, les marrons, ... , toutes ces petits objets permettront d'aider le participant à détecter, à relacher et à équilibrer les tensions. Elle a été précurseur dans la recherche de l'unité psycho-corporelle et dans la prise de conscience des sensations corporelles.

Elle comprend des aspects pédagogiques, thérapeutiques artistiques et sportifs. Elle intervient dans le domaine de la santé, de la rééducation, de la logopédie, en orthophonie, en orthopédie, en réhabilitation psychosomatique, etc…

Elle trouve son application dans les gestes de la vie quotidienne mais également dans des activités sportives et artistiques, dans l'enseignement et auprès de toute personne désireuse d'économiser l'énergie et d'entretenir de bonnes relations en santé avec son corps.

Les objectifs de l'Eutonie